Foire Aux Questions

Il est aujourd’hui établi qu’un système d’enregistrement des données biométriques des électeurs recensés, assurant une garantie absolue de dé-doublonnage systématique, l’édition et la publication d’une liste électorale modernisée et approuvée par toute la classe politique et par les autres acteurs du processus, représentent les bases d’un système électoral plus crédible. »

L’enregistrement biométrique vise donc principalement : la mise en place d’un fichier électoral fiable;

L’inscription biométrique des électeurs implique l’utilisation  de la technologie biométrique dans l’inscription des électeurs. La technologie biométrique est l’utilisation d’ordinateurs, de scanners d’empreintes digitales et de caméras  numériques, pour capturer les données biométriques des candidats à l’inscription. L’ensemble du matériel utilisé dans la technologie biométrique est rangé dans une valise appelée « Kit d’enrôlement biométrique ».

Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et ce sont ces caractéristiques uniques et autres détails qui sont stockés dans l’ordinateur à partir duquel,  la liste électorale est produite.

Comme dans les inscriptions précédentes,  tous les candidats  à l’inscription doivent être physiquement présents dans les centres d’enregistrement (bureaux de vote)   pour y être inscrits comme électeurs. 

QUI EST HABILITÉ  À S’INSCRIRE COMME ÉLECTEUR ?

Pour les citoyens Burkinabé remplir les critères suivants :

• Avoir 18 ans ou plus à la date du scrutin
• Jouir de ses facultés mentales
• Ne pas être déchu de ses droits civiques et politiques

NB- Les étrangers ayant acquis  la nationalité  burkinabé (par mariage ou par naturalisation) sont inscrits comme les citoyens.

Pour les ressortissants des pays étrangers, il faut:

• être titulaire d’une pièce d’identité  en cours de validité (passeport, carte d’identité, carte consulaire) 
• avoir une résidence effective de dix (10) ans, attestée par une autorité compétente. (Art.43 Code électoral)
• justifier d’une profession  ou d’une fonction légalement reconnue
• être à jour de ses obligations fiscales.
 
LES PIECES A FOURNIR POUR L'ENREGISTREMENT

Le candidat à l’inscription devra se présenter physiquement au centre d’enregistrement (bureau de vote) muni de sa CNIB ou de son passeport ordinaire pour permettre à l’agent d’inscription de collecter les informations afin de  renseigner la carte d’électeur sur les points  suivants : 

  • Nom & Prénoms

  • Date de naissance & Lieu de naissance

  • Nationalité - Sexe

  • Filiation  

  • Profession

  • Signe particulier 

  • Lieu de Vote - Emplacement de vote - Bureau vote

  • Téléphone -  Adresses

Les contestations

Les contestations seront ouvertes à l’issue de la publication de la liste provisoire (Art. 55 Code électoral).

Les électeurs qui  feront l’objet d’une radiation d’office de la part de la Commission électorale ou ceux dont l’inscription est contestée sont convoqués par le président de la  CECI/CEIA/CIAM/CEIC. Notification écrite leur est faite de la décision de la Commission électorale compétente ;

Tout électeur inscrit sur la liste électorale peut réclamer l’inscription ou la radiation d’un électeur omis ou indûment inscrit dans les cinq jours qui suivent la publication de la liste électorale provisoire ;

Les citoyens omis sur la liste électorale par suite d’une erreur purement matérielle peuvent au plus tard quinze plus tard quinze jours avant le jour du scrutin, exercer un recours devant le président de la Commission électorale compétente.
 
Les motifs de refus d'inscription
 
Une demande d’inscription peut  être refusée pour les  motifs que le candidat à l’inscription :
  • n’est pas un citoyen burkinabè ou ne remplit pas les conditions d’inscription fixées pour les étrangers ;
  • est un mineur (moins de 18 ans) à la date du scrutin ;
  • est un incapable majeur ;
  • est déjà inscrit sur une liste électorale ;
  • n’est pas la personne qu’il prétend être (usurpation d’identité)
  • est condamné pour crime
  • est en état de contumace
  • est déchu de ses droits civiques et politiques. (Art. 44 Code électoral).